News

le prix d’un djembé

Par adama toure, 30 octobre 2016

0

On entend souvent dire en France que 200 euros c’est cher pour un djembé comparé au prix auquel on le paye en Afrique…. Cela traduit une grande ignorance de la situation en Afrique et une grande paresse pour les chiffres, car on peut facilement prouver que c’est un prix minimum sans sortir d’une’école de commerce,

Pour commencer, allons à Dakar, Bamako, Abidjan, Bouaké, Conakry, ou encore Ouagadougou pour connaitre le prix d’achat d’un djembé de qualité (sans être haut de gamme) : un djembé coûte entre 25 000 et 40 000 FCFA , soit entre 40 et 60 euros. (1 euros=656 FCFA)

Ce prix de se décompose comme suit :

1 – le fut : 10 000 à 20 000 FCFA

2 – le travail du fut (ponçage, sculpture) : 3 000 à 5 000 FCFA

3 – Montage, fournitures (fer, peau, et corde) et main d’oeuvre : 12 000 à 15 000 FCFA

Faisons l’estimation la plus basse : prenons une moyenne de 50 euros à l’achat, ajoutez à cela 10 euros de frais d’envoi par container (il faut savoir que dans beaucoup de pays africain l’état taxe son artisanat de 10% à l’export…), soit 60 euros arrivé chez  un grossiste en Europe. Les grossistes, stockent, retendent, rémunèrent des commerciaux, conditionnent et expédient ce djembé dans une boutique. Leur marge sera de minimum 50% pour ce travail. nous arriverons à 90 euros HT vendu au magasin.  Les magasins multiplient en moyenne par 2, soit 180 euros HT=215 euros TTC.

Rapport : Prix public en Europe / Prix d’achat en Afrique = 4.3

si vous voulez un grand djembé à 150 euros, alors le calcul inverse vous donne un prix d’achat en Afrique de 35 euros. soit 15 euros de moins que le prix initial.

Pour raboter ces 15 euros sur le prix de fabrication, il faudrait soit :

1 – diminuer le prix des fournitures (moins de corde, mauvais bois, mauvaise peau, fer plus fin….).

2 – éviter de payer les taxes locales (eaux et forêt, impôt et taxe à l’export).

3 – réduire le coût de la main d’oeuvre (déjà très faible car tout est fait a la main)

Si l’on touche au point n°1; on perd en qualité, si l’on touche au points n°2 et 3, nous ne sommes plus dans cet esprit de justice et d’équité que notre conscience planétaire nous suggère ….

Moralité, si l’on veut être cohérent,  acceptons de payer le juste prix pour  un djembé de qualité fabriqué à la main en Afrique. Cela permettrait aux artisans d’avoir une certaine marge pour :

1 – Eduquer leur enfants

2 – se soigner

3 – planter des arbres

Ce qui est  aujourd’hui difficile à réaliser pour le plus grand nombre de tailleurs et monteurs de djembés en Afrique.

le dude

 


Répondre

Vous devez être connecté pour commenter.