Harouna Dembélé

Par tito, 20 octobre 2012

Harouna Dembélé est né en 1977 à Bobo Dioulasso, capitale culturelle du Burkina Faso. Il est issue d’une famille de griots et est initié très tôt aux différents instruments de musique traditionnelle Mandingue. 

Le plus gros de sa formation se déroule en Cotes d’Ivoire et c’est dans les années 86-87 que Harouna commence à pratiquer sérieusement le djembé.  Il participe à de nombreuses cérémonies populaires, mariages, baptêmes, funérailles,… et assimile une multitude de rythmes Malinké et Ivoiriens.

En 1991, il intègre la troupe « Djolem » avec laquelle il effectue ses premiers voyage en Europe. C’est à Nantes lors d’une tournée et d’un stage de percussions qu’il rencontre l’association Planète Tam Tam. Avec le soutien de celle çi, Harouna et d’autres artistes du ballet forment leur propre troupe et ainsi né en 94 le « Yelemba D’abidjan ». Harouna devient un élément incontournable de la troupe où il se voit confier le rôle de chef batteur et premier soliste.

Lors de ces dix années au seins le la troupe Yelemba d’Abidjan, Harouna a parcourue le monde entier et a développé un jeu rapide et précis, accompagnant la danse comme peu de djembefola. En 2004, aprés la séparation du Yelemba, Harouna retourne habiter à Bobo Dioulasso où il fonde le groupe « Parissi » en s’entourant de huit artistes Burkinabés et Ivoiriens. 

Vous pouvez retrouver toutes la puissance, la rapidité et la musicalité d’Harouna sur ces albums. Les deux premiers, « Foli » et « Hommage » enregistré avec le Yelemba, sont proche dans le style des ballets africaines. Ces albums allient rapidité et technique dans un jeu de percussions énergiques, et sont agrémentés par de magnifiques chants Ivoiriens. Son troisième album, enregistré avec Parissi, se nomme « Landa ». Harouna pour cet album revient sur un répertoire Burkinabais et rajoute en plus de son jeu rapide et précis une musicalité extraordinaire.

 

 

 

 

 

Actuellement, Harouna vis entre Bobo Dioulasso et la France où il travaille activement, notamment avec l’association Les voies du monde à Nice.