Famoudou Konaté

Par Nicolas Maestracci, 9 juillet 2012

konateFamoudou est né en 1940 près du village de Sangbarala, dans la région de Kouroussa, en Haute-Guinée. Son parcours est très proche de celui de Mamady Keïta. Il fut recruté à l’âge de 19 ans dans les Ballets Africains, l’autre grand ballet national de la République de Guinée avec lequel il parcourut le monde pendant vingt-six ans. En 87, trois ans après la fin du régime marxiste, il est invité en Allemagne par un connaisseur, Johannes Beer, afin de donner des stages et des concerts.

Famoudou est considéré par ses pairs comme l’un des plus grands batteurs de l’éthnie malinké. Il est l’un des rares à connaître de nombreuses polyrythmies traditionnelles, phrasés et soli qui les accompagnent. Famoudou a su rester en contact permanent avec le terroir et, malgré ses fréquents séjours en Europe, il demeure encore aujourd’hui en Guinée. Réputé excellent pédagogue, ses stages sont très recherchés. Doué d’un son extraordinairement contrasté et d’un jeu d’une efficacité qui n’a d’égale que sa sobriété, Famoudou fait «chanter» son tambour comme s’il s’agissait d’un instrument mélodique.
Paradoxalement, Famoudou n’a enregistré sous son nom qu’un seul CD, très difficile à trouver du fait de sa non-distribution, mais un enregistrement vient d’être effectué en Guinée par Nasser Saïdani pour la collection «Musique du Monde» du label Buda Musique, qui devrait être prochainement disponible. Par ailleurs, on le retrouve sur les deux disques de Mamady Keïta, «Mögöbalu» et «Hamanah».

François Kokelaere