Baba Touré

Par tito, 31 octobre 2012

Né en 1976 à Abidjan, Baba TOURE est un jeune percussionniste ivoirien parmi les plus doués de sa génération. Artiste talentueux qui laisse derrière lui des traces, non seulement musicales, mais aussi humaines, tant Baba est charmant et bon pédagogue. Ceux qui ont croisé sa route, lors de concerts ou de stages, ne sont pas près d’oublier sa fougue et sa générosité. Derrière son jeune âge, Baba TOURE cache une carrière déjà bien remplie. Depuis l’âge de 8 ans jusqu’à aujourd’hui, il ne cesse de croire au djembé, au langage des rythmes de ses ancêtres, aux traditions qu’il perpétue à travers sa musique, tout en respectant les paroles des anciens.

Baba est recruté en 1993 pour intégrer le Djolem, structure de diffusion culturelle locale mais aussi troupe de renom à Abidjan. S’en suit une tournée de 9 mois à travers l’Afrique de l’Ouest. Pour Baba, cette tournée sera vécue comme une formation enrichissante. Au sein du Djolem il devient le chef percussionniste et développe un jeu moderne tout en gardant les notes « à l’ancienne ».


Il se rend en France en 1998 pour y enseigner la percussion. Il y crée son groupe « Attoungblan » du nom des tambours parleurs joués lors des cérémonies sacrées. Ce groupe s’appuie sur le répertoire traditionnel et manifeste une forte énergie dans le jeu. C’est également en France que Baba rencontre Mamady Keita, célèbre maître guinéen. Ils tisseront des liens suffisamment forts pour que Mamady l’adopte comme son fils et l’intègre dans l’équipe de formateurs à l’école Tam Tam mandingues de Bruxelles et dans son groupe « Sewa Kan ».

Baba est actuellement basé à coté de Rennes. Son style entre modernité et tradition est très prisé et il anime de nombreux stages de percussions et de danse dans toute l’europe. Vous pouvez écouter toute sa musicalité sur son album Daakan, sorti en 2003. Cet album est l’un des meilleurs sur le marché, tant par son enregistrement que par ses magnifiques arrangements.